[ guatemala ] .
Dur la culture - 28/08/2006@19h26 - El Remate

Il nous fallait faire un stop pres du lac Peten Itza afin de pouvoir aller visiter le site historique maya de Tikal. Comme tout le monde, nous nous sommes donc arretes a la ville-ile de Flores. Elle a du etre jolie par un moment, mais les hotels sont chers tout comme les restos touristiques. Bref, une ville a tour-operator. Edouard, un francais rencontre a Antigua, nous avait parle d'El Remate sur l'autre rive du lac et plus particulierement d'une guest-house: Mon Ami.
C'est ainsi que nous sommes arrives ici avec, bien sur, comme objectif de se cultiver en allant voir Tikal. Nous sommes au milieu d'un jardin-jungle dans une cabane en torchis, sous un toit de feuilles de palmier. Aux deux poteaux qui soutiennent le toit de la terrasse est pendu le hamac: tres important. La chaise longue est tout aussi importante puisqu'elle minimise les gueguerres de "qui-prend-le-hamac". Le proprio etant francais, la cuisine l'est aussi. Le poulet aux herbes et au citron vert parmi le meilleur que je n'ai mange. Et comme il fait tres chaud, la cabane du lac sur pilotis dispose d'un toit de paille de facon a ne pas perturber la digestion du poulet par un soleil trop fort.
C'est dans ces conditions extremes que nous devons aller nous cultiver. Dur, dur.
Mais nous y sommes alles, a 6H30 avec bob, anti-moustique, piles de rechange pour l'appareil photo et creme solaire indice 30 pour moi. Motives, le torse bombe, marchant a fiere allure pour braver la culture... je m'egare la (je lis un Zola en ce moment).
Au bout d'une demi-heure, on marchait deja bien moins vite du fait de la chaleur. Les moustiques nous chuchotaient des tziiiiiiiii dans les oreilles tandis que des dizaines de guepes nous tournaient autour. Au bout de deux heures, Sandrine ne voulait plus monter sur les pyramides, soit disant parce que je courais grimper sur n'importe quel tas de pierre. Deux heures plus tard on a trouve un terrain d'entente: s'allonger sur l'herbe a regarder la forme des nuages tout en mangeant des nachos.
Tikal c'est bien. Mais ils devraient mettre la clim dans la jungle: il fait trop chaud.
Sinon nous sommes toujours dans notre hamac au milieu des plantes tropicales. Prochaine etape: le Belize. Mais on ne sait pas trop pour quand... on y reflechit.


[ Posté par : Rudy | aucun commentaire ]