[ pérou ] .
Machu Picchu, nous voila - 29/07/2006@01h00 - Aguas Calientes

Ca commence par un reveil qui sonne a 4h45, bien trop tot pour un Rudy de nature pas tres matinale. Mais a circonstances exceptionnelles, reveil exceptionnel : aujourd'hui, on visite le Machu Picchu.
Tres vite, on comprend en arrivant a l'arret des bus qui font la navette avec le site que nous ne sommes pas les seuls a avoir eu cette idee genialissime : pres de 100 personnes font la queue devant nous pour elles aussi aller admirer le lever de soleil sur le Machu Picchu. Vincent, notre cuisto - euh enfin cuisinier... enfin notre Chef ! - a choisi l'option GI-joe, et a decide de monter a pied en partant a 5h du mat, a la frontale... Sont fous ces Normands !
Bien au chaud, un petit pain dans la bouche, on lui fait un coucou du bus quand on le croise en pause au bas d'un escalier, la tete entre les mains. Lui meme nous avouera un peu plus tard qu'il se demande bien ce qui lui a pris ! De toute facon, a pied ou en bus, on est tous loge a la meme enseigne en arrivant la-haut sur le site : il fait gris et tout est dans les nuages... On dirait que le soleil a decide de ne pas se lever aujourd'hui. Meme les surveillants du site manquent d'humour et quand nous leur demandons en rigolant ou est passe le Machu Picchu, ils nous repondent avec leur plus grand serieux "ici, la en-bas, tout autour..." Merci pour l'info, mais nous ce qu'on voulait savoir, c'est juste pour quand est prevu le soleil.
Donc pour replanter le decor : il est 6h30, nous sommes une quarantaine de malheureux touristes plantes sur le point en hauteur du site, le Mirador, l'appareil en main pour faire la photo qui va bien et tout autour de nous, c'est une espece de puree blanche de nuages. A 6h45, les premieres gouttes tombent ce qui nous vaut quelques reflexions eclairees d'un groupe de touristes francais : "ben oui mais fallait prendre vos parkas les jeunes". Sans commentaire !
A 7h30, le ciel nous fait grace d'une mini-eclaircie, la brume decouvre pour un temps le Machu Picchu, devoilant ses ruines de pierres. Il est la, perche sur la crete, veritable petite ville avec au fond son Pain de Sucre et la montagne WaynaPicchu. C'est impressionnant, meme apres l'avoir vu maintes fois sur les cartes postales, dans les offices du tourisme ou sur les posters depuis notre arrivee au Perou. On comprend pourquoi les Peruviens en sont si fiers.
Apres plus de 500 ans, le site a garde tout son mystere, on ne sait meme pas s'il s'agissait d'une villegiature inca, d'un point de retraite defensif ou d'une cite religieuse. Et ce ne sont pas les guides locaux qui vont nous aider a en comprendre beaucoup plus... En l'espace d'1/4 d´heures, trois ont defile devant la meme pierre avec des explications pour le moins eloignees : cadran solaire, indicateur de solstice et ... pierre d'ondes ou il suffit d'approcher ses mains pour ressentir les energies cosmiques... Balaise !
En tout cas malgre la pluie et les nuages peu conciliants, le Machu Picchu reste un site assez extraordinaire. On en revient epate par la technique de ses empilements de pierres au millimetre pres, en se demandant aussi ce qui est passe par la tete des Incas pour venir s'installer en haut de cette montagne et emerveille par les paysages et la nature environnants. Comme les temples de Bagan ou ceux d'Angkor, comme le Taj Mahal, Machu Picchu fait parti de ces endroits tres touristiques mais plein de mystere, a ne surtout pas manquer. Et cela avec ou sans un temps de Normands.

D'ailleurs en parlant de Normandie, notre accolyte cuisinier compagnon de ces trois jours tient une creperie a Sevres, dans le 92. Il nous a fait saliver avec sa carte a rallonge de crepes et de gallettes ! Allez tester de notre part si vous passez dans le coin et il vous offrira un kir breton !
Creperie La Bonne Humeur - 5 place Pierre Brossolette, en face de la Gare de Sevres.


(Photos)


[ Posté par : Sandrine | 3 commentaires ]