[ pérou ] .
Machu Picchu itineraire bis - 28/07/2006@00h54 - Aguas Calientes

Tout le monde vous dira qu'il n'existe que deux possibilites pour aller au Machu Picchu: l'Inca Trail un trek de 4 jours qui se termine sur les ruines, superbe mais tres cher, ou alors le train pour Aguas Calientes lui aussi cher. Mais en remontant depuis l'Argentine vers le nord, tous les backpackers rencontres nous ont explique l'itineraire bis. C'est un peu long, local, fatiguant, mais pas cher. Bref c'est pour nous.
Tout commence a Cusco au terminal Santiago pour chopper le bus de 8h pour Quillabamba. Pas de bol, il y a une fete et tous les bus sont pleins. En payant un peu plus cher, on arrive neanmoins a trouver deux places dans un bus dont il manque un pare-choc, dont apres 10min on s'apercoit qu'un pneu est creve et dont apres encore 10min que la roue de secours est-elle aussi crevee. On part avec une heure et demi de retard apres etre passe au garage. Vive le Perou.
2H30 pour arriver a un col a 4600m et les 2H30 de piste suivantes nous rappellent la route de la mort a Coroico, sauf que cette fois-ci on est en bus. A 14h30, le bus nous largue a Santa-Maria, bled paume dans la jungle ou nous devons reprendre un combi pour Santa Theresa. Mais il n'y a rien, c'est vide, nada. On decide donc d'aller casser la croute dans un boui-boui et en sortant du resto, on trouve 10 touristes sur la place faisant le meme trip que nous. On raccole tout le monde, a 12 on va bien remplir l'estafette. Le chauffeur ne l'entend pas de cette facon et quand on demarre enfin, on est 28 dans la camionette dont 3 sur le toit. Vive le Perou.
Deux heures de piste le long d'un ravin et d'un superbe paysage nous emmenent a Santa-Theresa. Il est 17h30 quand on arrive et ce n'est pas fini, on a encore 4h de marche devant nous. Et dans une demi-heure il fait nuit. A cette heure la, tout le monde abdique dans la camionette pour la marche de nuit, sauf nous et Vincent, un Normand en vacances et cuisinier de metier. Comme il connait la cancoillotte, c'est forcement un bon gars et on decide de faire equipe pour la suite du voyage. Vive la France.
Sur le chemin on trouve un groupe de francais hesitants. En s'associant on peut louer un camion et ainsi gagner deux heures de marche. On decide d'essayer, il y a un camion la-bas, de l'autre cote de la riviere. Seulement la riviere c'est un torrent encaisse de 10 metres de large. Et nous on est 10 metre au dessus. Seul moyen de le passer: la facon locale, c'est a dire la tyrolienne. De nuit et a la frontale. Remarquez au moins on ne voit pas ce qu'il y a en dessous. Une fois la sequence frisson passee, on nous dit que le camion a une petite panne. Juste 10 minutes de reparation. Apres 30 minutes d'attente et quand on voit le chauffeur defoncer le bouchon du reservoir a coup de tournevis, on decide de faire demi-tour. Et re-tyrolienne. Vive le Perou.
On se trouve une piaule avec Vincent. Celui-ci nous torture en nous listant la carte de sa creperie a Sevres et la maniere dans il prepare ses plats. On regle les reveils pour partir a 6H du mat. Le lendemain a 6H20 on est de nouveau sur notre tyrolienne. On l'aime bien celle-la. Il n'y a pas de camion de l'autre cote de la riviere, c'est donc en marchant qu'on fait les deux heures pour atteindre hydro-electrica. Enfin presque puisqu'un peu avant la fin, on croise un camion benne qui veut bien nous prendre pour les 3 derniers kilometres. Ca sentait bizarre dans la benne, il y avait un jus sombre sur le sol et sur les bleus de travail des gars il etait ecrit "Residuos Solidos". Ok, on est dans la benne du camion poubelle. C'est pas le Perou.
Les deux dernieres heures se font rapidement a pied sur la ligne de chemin de fer entoure par de magnifiques paysages. Ils etaient pas cons ces Incas de venir ici, c'est un peu beau. Et ce qu'on ne sait pas encore c'est qu'on est en train de contourner la montagne en haut de laquelle se trouve le Machu Picchu, quasi invisible depuis le bas. Vers 11h nous arrivons a Aguas Calientes, petit village touristique au pied du site.
Il nous aura fallu un jour et demi et 10$ pour l'atteindre. Le Machu Picchu ca se merite.


(Photos)


[ Posté par : Sandrine et Rudy | 1 commentaire ]