[ bolivie ] .
Lac Titicaca etc - 23/07/2006@02h01 - Copacabana

Comme tout le monde l'a appris a l'ecole: le lac Titicaca est le lac navigable le plus haut du monde. Perche a 3820m dans l'altiplano, il fait plus de 200km de long par 100 de large. Il n'est pas tres loin de La Paz seulement 3H30 de bus, sauf pour nous.
En montant dans le bus, on apprend que des Peruviens bloquent le passage pour protester contre la pollution du lac. Le trajet va donc etre un p'tit peu plus complexe: passage par le Perou en faisant un detour de 100km. Enfin si on y arrive puisque le bus lui s'arretera a la frontiere. On ne stresse pas quand on paume le chauffeur et que c'est finalement le jeunot qui gere les billets qui prend le volant. Apres avoir entendu la boite de vitesse craquer, attache la porte avec une corde car elle s'ouvrait toute seule sur l'autoroute, nous arrivons a Desaguadero - Poste frontiere. On passe au Perou et on monte dans un bus pour Puno. Sympa le chauffeur nous largue en chemin, au croisement de deux routes et d'un marche aux bestiaux. De la, un minibus nous conduit a la frontiere bolivienne (ben oui on veut aller en Bolivie, nous !). Re-passage de frontiere, tampons sur le passeport bientot plein (c'est pour vous enerver!), on prend un dernier taxi qui nous emmene a destination: Copacabana, sur les rives du lac Titicaca au nom rigolo.
Pas grand chose a faire ici, la ville est sympa mais tres touristique. Des le lendemain, on prend donc un bateau pour l'Isla del Sol, petite ile au large justifiant a elle seule le flux touristique du coin. Sur le bateau on rencontre Stephen et Marie-Helene. Parisiens, lui dans l'informatique, elle dans le marketing, ils adorent voyager. On est fait pour s'entendre.
A peine debarque, on comprend pourquoi cette ile attire tant de monde. Elle ressemble a une ile grecque, dessechee avec de petites cultures en terrasse. Depuis le port sur l'escalier Inca qui mene au village, des anes portent des barriques d'eau ou du materiel pour les villagois. Lorsque l'on prend de la hauteur sur ce meme escalier, on redecouvre le lac ou plutot sa couleur bleu fonce, les sommets enneiges aux cotes des terres arides de l'altiplano. En bref, c'est un peu beau.
Apres avoir trouve un hotel, nos joyeux compatriotes s'equipent et partent pour 5H de marche au nord de l'ile pour decouvrir un des sites incas. Nous on bulle au soleil face au lac, le timing de vacanciers et de tourdumondistes n'etant pas vraiment le meme. On se mange un sandwich oeufs-tomate et on part tout de meme pour le sud de l'ile. Une micro balade qui va nous prendre l'apres-midi a force de chercher le chemin, de prendre des pauses et de regarder le paysage. Mais on a vu notre premier site Inca.
Le soir on se trouve un petit resto en compagnie de Stephen et Marie-Helene. La, bizarre, je n'ai pas faim. Sandrine fait la maline, mais elle n'est pas au top non plus. Les oeufs du sandwich etaient-ils bien clean ? Non, vont nous repondre nos estomacs toute la nuit. Au petit matin on en est alors certain, car on a retrouve notre chere turista oubliee. Et une sacre... A tel point que nous avons du annuler la suite sur l'Isla del Sol pour rentrer au plus vite sur Copacabana ou nous avions laisse nos sacs et surtout la pharmacie.
2 cachetons d'immodium et on commence les antibiotiques. La premiere journee est passee au lit avec un pain et une banane comme repas pour la journee, et pour deux. Nuit de 11H, le lendemain est semblable et en fin de journee on commence a peine a se sentir un peu mieux.
Bref quand on pensera au lac Titicaca plus tard, on pensera surtout a sa derniere syllabe.


[ Posté par : Rudy | aucun commentaire ]