[ bolivie ] .
Morceaux de vie a Tupiza - 30/06/2006@23h23 - Tupiza

Tupiza, premiere etape de notre periple bolivien. On est sur l´Altiplano, a 2950 m d´altitude et je dois dire que les paysages nous rappellent beaucoup ceux dont nous nous sommes emerveilles a Cafayate, en Argentine. Ici aussi la ville est entouree par la montagne et il suffit de faire quelques kilometres en dehors pour retrouver cactus et epineux, gorges et ravins, pistes en terre et poussiere...
La ville en elle-meme n´est pas exceptionnelle, petites maisons basses sans pretention, agences de voyages qui essaient de racoler le touriste avant Uyuni pour l´emmener en tour de 4 jours sur le Salar, il faut bien vivre. Pourtant, on aime bien Tupiza, nous y retrouvons cette atmosphere bon enfant des villes pas tres riches ou chacun s´emploie a un petit boulot pour ramener un peu d´argent : cireurs de chaussures sur la place principale, marchands de jus de fruits qui vous pressent 1/2 L de jus d´orange succulent pour 2 bolivianos (0.15 euros), vendeuses de gallettitas -les petits pains ronds locaux-, affuteurs de couteaux qui parcourent les rues, merceries ambulantes avec tout le necessaire de couture pour ces dames (elastiques, des, ciseaix, rubans, epingles a nourrice...).
Et puis le jeudi et le samedi, la ville s´anime avec l´installation du marche dans la grande artere de la ville. C´est un peu le supermarche Made in Bolivia, on trouve de tout, enfin de tout quand on est bolivien car pour le touriste, c´est plutot une sorte de musee de la vie locale : chapeaux en feutre Borsalino que portent ici les boliviennes, tissus colores qu´elles utilisent en baluchon ou en porte-bebe, couvertures indispensables pour affronter les temperatures de l´Altiplano, jupes et les fameux jupons blancs qui vont avec, mi-bas en laine, quincaillerie, vaisselle, CD de musique graves aux pochettes photocopiees, et meme les sandales 100% pur pneu recupere de la semelle aux lanieres, sans oublier fruits, graines, pop-corn... Un concentre de vie locale !
Ce qui est impressionnant c´est que malgre leur pauvrete, les Boliviens consomment enormement et n´hesitent pas a craquer pour une glace artisanale, un paquet de chips maison, des cacahuetes au sucre, des pop-corn, un jus de fruit. Nous on aime bien ces pays ou pour 1 ou 2 bolivianos (moins de 0.15 euros), tout le monde a acces a une consommation plaisir. C´est pas grand chose et pourtant c´est chouette a voir.


[ Posté par : Sandrine | aucun commentaire ]