[ argentine ] .
La Quebrada de Cafayate - 26/06/2006@01h06 - Cafayate

Pas encore lasses de l'Argentine, de ses parilladas (grillades), de son football, du mate et autres plaisirs typiquement d'ici, nous decidons de prendre un rallongi de 24h de bus avant de nous rendre a Salta, notre derniere etape en Argentine. L'idee est de passer par Cafayate, une petite ville sur la route des Andes, ou l'air est sec, la vigne heureuse et les paysages tout bonnement superbes.
Il regne ici un bonheur paisible, l'impression que le temps s'est arrete et a laisse bien loin derriere, du cote de Tucuman, modernite et societe de consommation. Peut-etre est-ce parce que c'est dimanche, ou parce que la ville est isolee de partout par la montagne, ou encore parce que le micro-climat local nous gratifie d'un ciel azur, sans nuages, avec des temperatures inattendues pour 1600m d'altitude ?
Reste qu'on se felicite de notre decision durant toute cette premiere journee en arpentant les ruelles aux batisses coloniales, en grimpant sur les collines pour admirer la ville encaissee et ses vignes tout autour, en se baladant dans notre premiere foret de cactus de plus de 5 m de haut (les memes que dans Lucky Luke !), en visitant les bodegas et en goutant le nectar local... Cerise sur le gateau, on rencontre un couple de francais tres sympas qui parcourent le nord de l'Amerique latine a velo, avec qui on partage soirees et bons plans. Ce sont eux qui nous confirment qu'a 50 km de Cafayate, un peu plus au nord, les paysages sont encore plus beaux, trip incontournable a faire a bicyclette. Bref, c'est decide, demain on part a l'aventure.
Lever 7h30, on recupere des velos de location a 8h30 et a 9h15, on les met dans le bus pour faire les 50 km aller, le retour se fera a la force de nos mollets. Le bus nous largue a 10h45 a la Gargantua del Diablo. On remonte les velos et c'est parti. Cette portion de la route 68 qui slalome entre des formations rocheuses et des ravins s'appelle la Quebrada de Cafayate. On se croirait tantot en plein far-west tantot sur Mars au milieu de ces canyons rouges, de ces ravins stratifies dans les tons roses, de ces roches modeles en amphitheatre, en chateaux, en obelisque, de ces dunes plantees de cactus geants. Et toujours la route a l'horizon, le ciel d'un bleu parfait, l'air froid qui donne la chair de poule a l'ombre et dans les descentes, le soleil qui nous rougit le pif et l'emerveillement a chaque virage devant le spectacle.
Nous sommes de retour a Cafayate vers 16h30 apres 5h de route et de pauses photos, une crevaison (satanes epineux !), un pique nique au milieu des cactus, et pas mal courbatures par les 50 bornes avalees presque sans s'en etre rendu compte. Mais avec l'impression d'avoir vu des paysages d'une rare beaute, mieux que les chutes d'Iguazu et sans aucun doute les plus beaux de notre periple dans le nord de l'Argentine. Il parait que la-bas sur l'altiplano bolivien, on retrouve les memes. Du coup, nous decidons de ne passer qu'une nuit a Salta et de filer dare-dare de l'autre cote de la frontiere, vers Tupiza.

(Photos Argentine)


[ Posté par : Sandrine | aucun commentaire ]