[ argentine ] .
Nos amis les Argentins - 17/06/2006@19h47 - Buenos Aires

Passionnes qu'ils sont ces Argentins, "fanaticos" disent-ils d'eux-memes !

A commencer par le foot. Comme dirait Angelika une Buenos Airoise que nous avons rencontree et qui parlait un peu le francais : "c'est comme vous dites en France... une cause nationale !". Et en effet, on en avait eu un avant-gout a Ushuaia lorsqu'en attendant le bus pour aller se balader, un Argentin nous avait aiguilles vers une autre compagnie car celle attendue ne tournait pas ce jour la, pour cause de... match de l'equipe d'Argentine ! Partout et en particulier ici a Buenos Aires, le mondial est donc l'occasion d'une grande fete. Partout sur les immeubles ou accroches aux voitures des drapeaux argentins, a chaque coin de rue des chapeaux blancs et ciels, des cornes de brume, dans chaque restaurant ou bar, le meme ecran vert retransmettant le ballon rond et le meme cri resonnant a chaque but des bleus et blancs : Gooooooooaaaaaaaaal ! De la pure folie ! Moi qui ne suis pas tres fan a priori de patriotisme sportif , j'avoue trouver cela chouette, tous ces gens qui se reunissent au cafe pour encourager non seulement leur equipe mais aussi toutes celles des pays voisins. Du coup, on s'est pris au jeu, et nous aussi avons decide de venir voir ce que faisaient nos petits bleus (enfin blancs) contre la Coree... j'ai cru deceler chez mon Rudy une etincelle naissante a chaque action pres du but, moi un peu moins, ca doit etre hormonal ces trucs la !

Autre grand truc de nos amis les Argentins : le matÚ. C'est semble-t-il la boisson nationale. Ca se boit partout, a n'importe quel moment et pour n'importe quelle occasion : a la gare routiere en attendant le bus, au volant en conduisant, en famille en se promenant au marche, a la maison en regardant la teloche. Au debut, c'est assez etrange pour les non inities car on se demande bien ce que font ces Argentins avec leur thermos sous le bras droit et dans la main droite une sorte de vase en bois (en fait une calebasse evidee) d'ou sort une pipette en metal, la bombilla. Et bien, ils boivent leur infusion ! Finis tous les fantasmes de Sandrine et Rudy croyant a quelque boisson illicite, la hierba mate, n'est autre qu'une herbe aux vertus toniques et au gout pas forcement tres ragoutant !!! Et bien oui, n'y tenant plus, nous avons quand meme achete tout le matos pour gouter au fameux breuvage et la comment dire c'est assez... amere, un genre de Suze sans alcool, qui s'attenue plus on met d'eau (et pourtant on en a mis). Depuis je me balade avec 500g de hierba mate dans mon sac a dos, n'osant pas les jeter. Parce que le matÚ, c'est sacre, comme c'est ecrit sur le paquet c'est un "rituel de l'amitie" (encore un ingenieux de la comm' qui a du faire le Celsa !).

Allez, je ne finirai pas mon portrait des energumenes bien sympathiques que nous avons rencontres a Buenos Aires sans parler du Tango. Loin d'etre un mythe, il resonne ici a chaque coin de rue un petit air de Tango, le soir, dans les bars et les cafes. Et le week-end, dans le quartier de San Telmo, lorsque les antiquaires prennent d'assaut la place Dorrego, des pistes de danse s'improvisent pour des demonstrations, des cours particuliers ou simplement pour inviter les volontaires, l'espace d'un morceau. C'est amusant de voir que quelques soient les generations, les Argentins se prennent au jeu et ont vraiment cela dans le sang ! Et bien dansÚ, j'avoue que le spectacle est assez impressionnant voire emouvant. Bref, vous l'avez devine, nous on aime bien les Argentins, ils ont un vrai gout de la fiesta, du partage et de la bonne chair.


[ PostÚ par : Sandrine | 1 commentaire ]