[ chili ] .
Le Chili pour les Nuls - 25/05/2006@02h08 - Santiago

Arriver sans guide, sur un nouveau continent, dans une capitale inconnue et avec un bon decalage horaire dans la tete et dans les jambes, cŽest pas forcement la chose la plus intelligente a faire. Mais apres presque 6 mois de voyage, on croyait quŽon avait tout pige : le guide, ca sŽachete a lŽaeroport, au pire chez le premier bouquiniste venu, pour un minimum dŽencombrement des sacs. Avec le Chili, on sŽest bien plante. Rien a lŽaeroport, pas un Lonely Planet Amerique du Sud ou Chili, pas un Footprint. Nous avons donc passe lŽapres-midi, les sacs sur le dos, a courir les rues de Santiago et les librairies etonnamment rarissimes (il y a un marche pour un genre de Fnac ici, cŽest sur), a la recherche du fameux guide qui nous donnerait une ou deux adresses pour trouver un endroit pas trop cher pour dormir. Peine perdue, cŽest finalement internet qui nous a sauves pour les deux premieres nuits, ainsi que notre charmante hotesse qui nous a gentillement refile son vieux Lonely Planet South America...
Lecon du jour : la prochaine fois, on anticipe un peu mieux lŽarrivee dans un pays, surtout quand on ne parle pas la langue car on a sans cesse reporte le potassage de lŽAssimil Espagnol, ca evite les gros stress et ca permet de gagner du temps !
Mis a part ces petits cafouillages qui nous ont un peu decontenances, Santiago du Chili est une capitale guere etonnante pour le voyageur europeen : beaucoup dŽimmeubles, beaucoup de voitures, des bus jaunes et blancs incontroles (il parait que le chauffeur est remunere au nombre de tickets vendus, pas besoin donc de lui dire dŽappuyer sur le champignon), un metro qui ressemble comme deux gouttes dŽeau au metro parisien (cŽest Alstom qui lŽa construit), en somme rien de bien folichon.
On y a surtout passe 3 jours a chercher ce maudit guide puis a essayer de decider dŽun vague parcours pour les prochaines semaines et enfin, a prendre la temperature.
Oui parce quŽici la temperature, cŽest devenu un detail important, ca nous ramene un peu a nos debuts du cote de Darjeeling ou en Chine. Bienvenue en hiver : les arbres perdent leurs feuilles aux couleurs jaunes, les vendeurs decorent leurs boutiques avec du spray imitation neige, les blousons sont de sortie et la ville est entouree de partout par des sommets enneiges...
Bref, il reigne ici une ambiance dŽavant-Noel, sauf quŽon est en juin...


[ Posté par : Sandrine | aucun commentaire ]