[ tha´lande ] .
Le bazar - 29/03/2006@10h24 - Hat Yai

On se trouve sur Hat Yai a l'extreme sud de la thailande. Une ville sans touriste, du vrai local. Pres de notre hotel entre Niphat Uthit 1 Road et Niphat Uthit 2 Road se trouve un reseau de ruelles contenant une multitude de micro magasins. On en trouve tellement en asie que cela ne nous etonne plus beaucoup. Mais ce style de consommation est tellement loin du notre que cela meritait bien une petite description.
Pour ceux qui connaissent les souks d'afrique du nord, on en est proche. Mais evidemment dans un style bien asiatique, voire chinois. L'entree se situe sur un boulevard entre deux immeubles. On tomde dessus souvent par hasard en slalomant entre les gargottes vendant brochettes, poulpe seche, graines... Cela ressemble a un vulgaire passage entre deux magasins sauf qu'on n'en voit pas le bout. La "ruelle", d'une largeur de 1 a 2 metre, est cree par l'alignement des echoppes de chaque cote. D'une surface maximale de 4m2, elles se composent toujours de la meme facon: un presentoir faisant la longueur et des etageres pleines a craquer sur chacun des murs. L'espace reserve au vendeur, d'une largeur de 50cm, ne contient qu'un tabouret et une TV continuellement allumee. On y trouve de tout. Une echoppe va vendre des lecteurs MP3 tandis que sa voisine presente des telephones portables, des habits ou du tissu. Le tout toujours sur la meme surface. D'autres vendent des copies d'armes a feu, lunettes de visee, etoiles de ninja et vibromasseur bien en evidence pour attirer l'oeil du passant. On trouve tous les derniers titres de films en format DVD ou DivX pour 2 euros ou des CD pleins a craquer de MP3 toujours pour le meme prix et toujours illegal bien sur. Il y a tres peu d'occidentaux ici, mais dans les villes touristiques on peut aussi y trouver les vendeurs de t-shirts et copie de marques.
Toutes les 10 boutiques environ se trouve le stand de nourriture. Sorte de grande table sur laquelle est empile un bric-a-brac de tout ce qui peut se manger en embale et sucre.
On pourrait croire qu'avec toutes ces echoppes on a le choix et on trouve de tout. Et bien en fait pas du tout car leur juxtaposition est cyclique. Ainsi apres 10mn de marche on a l'impression d'etre revenu au point de depart; les magasins revendant exactement les meme articles et de la meme facon qu'au debut de la ruelle.
Dans ce bazar, aucun prix n'est affiche. Acheter c'est negocier, calmement et avec le sourire car on est en Asie. Ainsi a peine a-t-on jeter un oeil sur un produit que la vendeuse tend une calculatrice sur laquelle elle a ecrit le prix ( la calculatrice etant l'element de base a toute negociation puisqu'elle est le seul lien de communication entre le vendeur et l'acheteur occidental). En souriant, on fronce les sourcils d'un air de dire "Houla, beaucoup trop cher" et on propose un prix et ainsi de suite. On peut donc tout acheter sans prononcer un mot. Parfois on propose un prix trop bas. La, la vendeuse prend une tete d'une maman grondant son enfant en disant : "No, I cannoooot" (accent thai), "No profiiiiiit".
Dans ces boui-bouis il n'y a aucune logique. Ainsi on peut trouver en face d'un vendeur de sacs copies un bijoutier chinois ne vendant que de l'or, ou un marchand de saucisses a 10 Bahts (0.2 euro) en face du vendeur de lecteur MP3 (enfin MP4 un vendeur m'ayant dit "MP3 very very old").
Il ne faut pas croire que parce que les echoppes font 4m2 et que tout est bourre sur les etageres que les articles sont de basse qualite. Le vendeur d'appareil photo blotti derriere son presentoir vend le dernier cri en matiere d'appareil numerique. Idem pour les telephones portables, on trouve ici des modeles n'existant meme pas en france. Les plus impressionnants etant les vendeurs de mini-TV a cristaux liquides. Lecteurs de DVD/DivX, la definition est carrement surprenante ainsi que le son. Ils en possendent un tel nombre de modeles differents que n'importe quel vendeur de chez Surcouf serait tout pale en voyant l'etal.

Bon, mais nous qu'est ce qu'on achete dans tout ca ?
Ben rien...
Ah si, du poulpe seche, plat comme une crepe, qu'on mange en brochette avec une sauce au piment.


Hummmm...


[ PostÚ par : Rudy | 3 commentaires ]