[ laos ] .
Cherche petit coin paume pour pique-niquer - 13/02/2006@15h50 - Muang Ngoi Neua

Le reve du routard, c’est de degoter le petit coin paume, au milieu de nulle part, loin de la civilisation… Muang Ngoi Neua est un peu de ces petits coins de retraite paisible ! Accessible uniquement par la riviere Nam Ou, situe a 1h de bateau pirogue en amont de Nong Khiaw, lui-meme un village en retrait a plus de 1h30 de la route principale, Muang Ngoi Neua c’est le retour aux sources. Sauf que comme le Lonely Planet en a fait l’article bien avant nous, tous les routards ne manqueraient pour rien cette etape… pour le cote hors sentiers battus, on repassera ! Le village a l’air d’ailleurs de vivre essentiellement de ce tourisme et la rue principale (en fait l’unique rue) est une succession de restos et de guest houses. Malgre tout cela, le village et ses environs ont garde charme et authenticite. Deja, pas d’engins motorises ici (ben oui, j’ai dit uniquement par bateau, si vous suivez bien !!!). Ensuite, la plupart des guest houses offrent un hebergement dans de petites huttes en bambous avec moustiquaire et hamac. Si vous ajoutez a cela un adorable proprietaire qui parle le francais (appris a l’ecole il y a plus de 30 ans) et qui vous chauffe de l’eau sur le feu pour que vous ayez une douche chaude, c’est pas la belle vie cela ?
En fait, le plus sympa, c’est que le coin est encaisse au milieu de petites montagnes et de cours d’eau. On s’en eloigne rapidement par de petits sentiers a travers les rizieres en croisant des cascades, des mini grottes et après deux bonnes heures de marches on arrive dans des villages de tribus traditionnelles faits de maisons sur pilotis en bois et en bambous tresses. L’excursion aux alentours vaut vraiment le detour entre le spectacle des buffles se baignant dans la riviere, les canards qui font trempettes dans les rizieres ou encore le pique-nique a la Vache qui Rit dans une cabane sur pilotis au milieu de nulle part !
D’ailleurs message personnel de nous deux a l’attention de Monsieur Bel : après deux mois de sevrage de frometon, merci la Vache-qui-Rit ( par contre si la boite pouvait etre vendue un peu moins cher…) !!!


[ Posté par : Sandrine | aucun commentaire ]