[ belize ] .
Passage de frontiere Guatemala-Belize - 30/09/2006@20h34 - Belize City

Une fois n'est pas coutume, c'est moi qui prend la plume pour ce passage de frontiere Guatemala-Belize. Le poste se trouve a Melchor de Mencos, a 2h de route d'El Remate. Jusqu'en 1992, le Guatemala refutait encore le trace des frontieres et estimait tout simplement que le Belize etait... l'un de ses departements ! Depuis 2002, la question est plus ou moins reglee puisque les deux pays ont signe un accord reconnaissant le trace definitif. Ceci dit, le trajet entre les deux villes n'est pas repute pour etre l'un des plus surs et il n'est pas rare que des touristes se fassent braques.
C'est donc forts de ces anecdotes et avertissements que nous prenons nos sacs a dos pour El Cruce, afin d'heler un minibus en direction de Melchor de Mencos. Ce qui est sympa c'est qu'en general, on n'attend guere plus d'1/4 d'heure avant de voir s'arreter le minibus qui va bien. Ce qui l'est moins (sympa), c'est que du coup on ne choisit pas le minibus, et encore moins ses comperes de voyage ! Nous voila donc entasses sur la banquette arriere du minibus dont le magnifique revetement en skai a cette propriete geniale de faire degouliner les jambes en moins de dix minutes. Premiere entourloupe de l'assistant du chauffeur qui vient collecter le prix du billet et nous arnaque de 10 quetzals - 20, si nous n'avions pas rale (il faut toujours raler, on se fait quand meme arnaquer, mais moins!) - et ce, aux vus et sus de tous les passagers. Merci pour la solidarite. Je comprends assez vite que de toute facon mon voisin est de meche puisque quelques minutes plus tard il me propose de changer mes quetzals a un taux d'ami bien entendu (c'est a dire a un taux pourri) ! La femme assise devant lui se retourne discretement et me lance des regards affoles en me faisant signe de refuser.
Bref tout cela concourt a une atmosphere un peu tendue et je psychote en lancant toutes les 5 min un "ca va ?" a Rudy. En observant son silence et ses bras croises, il n'a pas l'air beaucoup plus rassure que moi. Heureusement, quatre militaires en perm' montent dans le minibus un peu plus tard et on arrive a se detendre un peu.
Surement pas assez... Car alors qu'on arrive a la frontiere sains et saufs, que je recupere mon sac a dos qui est encore sur le toit, que deux money-changeurs se jetent sur moi pour changer mes quetzals et que je prends mon sac pour le mettre sur mes epaules... arrrrrrrgggh... Coup de decharge dans le dos. Me voila courbee en deux comme une vieille, le haut du corps incline a 30 degres en avant, a cause d'une satanee vertebre deplacee. J'ai du crier un peu car tout le monde autour me regarde avec un air plein de compassion. Meme les changeurs-arnaqueurs de frontiere m'indiquent gentiment la pharmacie pour acheter un anti-douleur. Je le leur aurais demande, ils m'auraient massee je crois (la j'exagere un peu ).
Bon, mais on a quand meme une frontiere a traverser donc Rudy me remet tant bien que mal mon sac sur le dos en m'allegeant de mon deuxieme sac et c'est comme cela que nous passons la frontiere belizeenne en laissant Guatemala, anti-douleur, changeurs de quetzals et minibus derriere nous. Du coup, meme le taxi qui nous fait un prix d'ami 5 fois le prix normal pour les 3 km entre la frontiere et la premiere ville belizeenne, n'arrive pas a m'enerver. J'ai mal, c'est tout !!!
Et sinon, c'est comment le Belize ? Et bien la traversee de 3h en bus d'ouest en est du pays nous a permis de decouvrir des paysage tres caribeens, palmiers, chaleur moite, beaucoup de vert et des maisonnettes en bois peintes de toutes les couleurs. Les gens sont essentiellement types africains ou metisses et ca faisait un bout de temps qu'on n'avait pas vu autant de noirs. Ils parlent anglais et creole, ca aussi ca fait du bien, apres les 3 derniers mois d'espagnol. Quand aux villes elles portent des noms assez droles : Central farm (la ferme centrale), Mount hope (la montagne de l'esperance), Teakettle (la bouilloire a the), Monkey Bay (la baie des singes)...
Avec tout cela, on en oublierait presque ses problemes de dos !


[ Posté par : Sandrine | aucun commentaire ]