Transport
Faire un tour du monde, c’est accepter de passer pas mal de temps dans les transports. Moyens de locomotion, ils sont aussi une façon originale d’explorer certains endroits, de sentir les transitions géographiques et culturelles. Personnellement, on est plutôt du genre à adopter les habitudes locales pour nos déplacements : après les vols long-cours pour arriver dans un pays, on préfèrera se mettre rapidement aux bus, tuk-tuks et trains locaux pour partir à la découverte…

Avion : c’est évidemment ce que l'on fait de plus rapide pour les très longues distances. 10 mois ca peut sembler beaucoup mais on ne souhaite pas perdre de temps sur de trop longs trajets. Pratique aussi pour « sauter » les frontières et les pays un peu « chauds ». Un seul bémol et il est de taille : avec ces milliers de kilomètres engloutis en quelques heures, on perds les notions de distances de transitions culturelles, géographiques, climatiques…
Bref une utilisation purement fonctionnelle, à consommer avec modération.

Bus-train : il va falloir oublier notre bon vieux TGV franchouillard et savoir prendre son temps car dans bien des pays bus et train sont quasiment équivalents en vitesse. Certains pays ne disposent même pas de réseau ferroviaire (en Amérique du Sud notamment) !!! Ce sont les moyens de transports que nous allons essayer de privilégier à la fois parce que peu chers (budget routard oblige) mais aussi pour être baignés dans l’ambiance locale (il paraît qu’en Chine il existe des sièges mous et des sièges durs, on a hâte de voir cela !). Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas impossible d’organiser ses trajets avant le départ, de nombreux sites de compagnie ferroviaire permettent de voir les lignes existantes, de calculer les coûts et temps de voyage.

Bateau : on a exclu le cargo même si ce mode de voyage a l’air plutôt attirant. D’abord, il prend beaucoup de temps et ensuite, il coûte très cher. Par contre, il y a plein d’endroits où l’on se dit que le bateau pourra être un mode assez typique : descente du Mekong, traversée Malaisie-Sumatra, Indonésie, liaisons insulaires…

A côté de cela, on est des marcheurs donc nos pieds vont vraisemblablement supporter pas mal de kilomètres (pour visualiser nos extrémités bipédiques, cliquez ici), même si on n’exclut pas la location de voiture, vélos, scooter, motos (sans oublier de se faire établir un permis de conduire international avant de partir)…